Photographies aériennes sous cerf-volant par www.airkapture.fr © Photographe Fabien POTEL
Photographies aériennes sous cerf-volant par www.airkapture.fr © Photographe Fabien POTEL

Top 5 des questions qui me sont le plus fréquemment posées

    Il existe d’autres moyens que le drone pour entreprendre des prises de vue aériennes. Vous pouvez grimper sur le toit des immeubles ou vous octroyer les services d’un pilote d’avion ou d’hélicoptère.

 

Mais connaissez-vous cette technique méconnue qui a plus d’un siècle d’existence et qui est pourtant tout aussi efficace et moins onéreuse?

 

La photographie aérienne par CERF-VOLANT

 

Présentation

 

Passionné depuis mon plus jeune âge par l'aéronautique et l'aérophotographie, je sillonne les routes essentiellement en Normandie avec mes cerfs-volants depuis presque 10 ans maintenant.

En créant « Airkapture », j'ai associé mes passions et vous fait voyager à travers mes photographies aériennes par cerf-volant.

 

 

Historiquement, l’idée est née en 1888 d’un Français dénommé Arthur Batut. Inspiré par l’observation d’un papillon, il confectionne un cerf-volant dont l’armature mesure 2,50 m de haut sur 1,75 m de large composé de bois et de papier. Il met au point une chambre noire à focale fixe, munie d’une simple lentille. Pour sa légèreté il utilise bois, papier kraft et liège, elle mesure 9cm sur 13cm. L’automatisme est assuré par le feu d’une mèche d’amadou qui en fin de combustion libère l’obturateur à guillotine.

Le tout en ordre de marche pèse 610 grammes.

 

 

1 - Pourquoi le cerf-volant et pas le drone ? ( Et vous? Brosse à dents électrique ou manuelle ? lol )

 

Car tout simplement je suis photographe et non vidéaste.

Pour moi le cerf-volant n’a que des avantages pour la photographie :

Conviviale avec le public (on sait ou me trouver pour d’éventuelles questions), réglementation beaucoup moins contraignante qu’avec un drone même en agglomération, une plage de vent très large de

5 à 70km/h (au-delà ou le drone ne pourra pas voler), une autonomie imbattable…etc, et la possibilité d’utiliser un "vrai" appareil photo de son choix.

 

 

2 - La règlementation pour ce type de vol est-elle la même que pour les drones ?

 

Les cerfs-volants n’ont pas la même réglementation que les drones. Ils sont même exclus de cette loi dite « drone » car les cerfs-volants ne sont pas considérés comme des engins télé-pilotés. Le cerf-volant a toutefois une limite de hauteur de vol qui ne doit pas excéder les 150 mètres.

Dans un cadre professionnel pour de la captation d’images aériennes nous sommes tous logés à la même enseigne par une déclaration d’activité et l’obtention d’un document CERFA que l’on soit à bord d’un aéronef ou non. Dans une activité de loisir la diffusion d’images aériennes doit rester (normalement) dans un cadre privé. Les seules zones interdites pour les cerfs-volants comme pour tous aéronefs télé-pilotés et grandeurs sont les zone P. Ce sont des zones dont la pénétration est totalement interdite, il en existe actuellement 6 en France : Paris,

Mont de Marsan, Toulon, l’Ile du Levant, Brest et Cherbourg.

Sans parler aussi des zones interdites à la prise de vue aérienne.

(Prisons, zones militaire, centrales nucléaires...)

 

3 - Quels sont les moyens techniques que je mets en place pour mes prises de vue ?


Mon matériel se compose :
– de cerfs-volants mono fil de type delta (Cerfs-volants de différentes envergures suivant la force du vent),
– d’un enrouleur avec 200m de ligne,
– d’une nacelle radio commandée avec son appareil photo (reflex, hybride ou compact) généralement de type compact pour une plage de vent plus large car plus léger.
– d’un système de commande à distance pour mouvoir la nacelle et d’un retour vidéo pour retransmettre l'image au sol.

 

 

4 - Quelles sont les différences entre la prise de vue aérienne drone / cerf-volant ?


Le seul avantage que je trouve au drone c’est pour les vidéastes. Il est impossible en cerf-volant de rivaliser par rapport à la stabilité d’un drone et par la possibilité de faire de magnifique traveling vidéo. (A moins de courir très vite avec son cerf-volant lol).
Le seul inconvénient en cerf-volant c’est les pilonnes électriques haute tension !! (En drone ça peut être aussi un risque de perturbations électronique)
Faire voler un cerf-volant n’est pas beacoup plus compliqué que de piloter un drone. Les cerfs-volants ont beaucoup évolués en matière de stabilité même dans des vents difficiles. Comme pour tout il faut un minimum d’entrainement pour apprendre à connaitre son matériel  tout en prenant en compte la météo. (Force et comportement du vent suivant l'aérologie...)

L'avantage et l'inconvénient d'un drone c’est qu’il est bourré d'assistances électronique et il n'y a presque plus rien à apprendre pour pouvoir voler. Le plus gros risque et d'avoir une confiance aveugle sur l'électronique embarqué ! (Un grand nombre d’opérateurs ne savent pas ramener un drone par vent fort lors d'une perte de signal GPS) 

En cas de problème, la chute peu faire très mal aux biens et aux personnes en dessous. 
 L’avantage c’est qu’un cerf-volant n’est pas doté d’électronique et en cas de problème un cerf-volant monofil tombera comme une feuille morte.

(Contrôle visuel avant vol et pas de mise à jour).

 

5 – La démocratisation des drones a-t-elle fait du tort dans mon métier ?


Réponse de Normand : Oui et Non
Alors que la prise de vue par cerf-volant à presque toujours existé, la médiatisation n’a pas eu que du bon pour les drones en matière de réglementation. Même avec l’évolution du numérique les aérophotographes par cerf-volant sont toujours restés dans l’ombre par leur technique considérée comme «archaïque». C’est au final un mal pour un bien car quand on voit toutes cette réglementation sur le drone! Le problème est plus dans l’ubérisation du métier de photographe que de la méthode employée. Le drone et le cerf-volant sont plus complémentaires que concurrent à mon sens.

 

Le cerf-volant gardera toujours sa place avec son côté enfantin, conviviale et familiale même dans le domaine de l’aéro-photographie par cerf-volant 

 


N’hésitez pas à aller voir mes photos sur ma page Facebook et Flickr ou me contacter via mon site si vous avez d'autres questions.


Facebook: www.facebook.com/airkapture.fr
Flickr: https://www.flickr.com/photos/airkapture/albums/72157650499065858 

 

Version imprimableVersion imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© COPYRIGHT 2011-2021 Airkapture Tous droits réservés

Appel

Email